Qu'est-ce qu'un Chopper GT ?

Qu’est-ce qu’un Chopper GT ?

La Route 66 est bien souvent synonyme de longs voyages sans aucune halte. Lorsque vous parcourez de longues distances, vous avez besoin d’une moto GT (Grand Tourisme), aussi appelée moto routière ou de voyage. Si vous construisez un Chopper, le son et l’esthétique sont importants. Cependant, pour concevoir un Chopper GT, il y a d’autres facteurs à prendre en compte.

Vous devez donc prendre en compte la maniabilité, la suspension, la hauteur du guidon, le cockpit et d’éventuels bagages. Par ailleurs, le confort est primordial pour ce genre de motos. Prenez par exemple les Harley Road Kind, Electra Glide et Street Glide.

Construire un Chopper GT est une expérience particulièrement gratifiante, ce pour quoi nous souhaitons partager nos connaissances à ce propos avec vous. Vous trouverez ci-dessous dix conseils si vous souhaitez voyager sur de longues distances avec votre moto personnalisée.

Caractéristiques

Cockpit 
Lorsque vous conduisez, rien n’est plus dérangeant que d’avoir des insectes dans la figure ou des douleurs au niveau de la nuque. Si vous souhaitez voyager, nous vous recommandons d’installer un pare-brise Memphis Shades ou un cockpit de chez Double G Baggers. Il est primordial que vous soyez assis confortablement et à l’abri du vent lors des longues distances. En effet, cela sera bien plus simple et moins fatigant pour vous. De plus, un cockpit vous protégera aussi d’autres nuisances.

Guidon
Soyons d’accord, les guidons Ape Hanger ont un look d’enfer. Cependant, ils ne sont pas confortables pour parcourir de longues distances. Pour ce faire, il faut que vous soyez assis confortablement avec votre dos droit. Nous vous recommandons dès lors un guidon type « Superbike ». Par ailleurs, n’hésitez pas à changer les poignées pour une paire large légèrement tournée vers le conducteur.

Suspension 
Il est important que votre moto dispose d’une bonne direction et d’une suspension serrée. Une suspension trop rigide n’est pas recommandée pour les longs trajets. Jetez donc un coup d’œil aux kits de suspension d’après-vente. Une large plage de réglage est recommandée. De plus, une paire de ressorts progressifs est idéale, notamment pour les motos sportives ou GT.

Selle
Après un long trajet à bord de votre moto, vous ne sentez bien souvent plus vos fesses. Ce problème peut être facilement résolu en changeant la selle. Certaines possèdent un dossier tandis que d’autres sont en gel pour un confort optimal. À vous de voir ce qui convient le mieux à votre style de conduite.

Tuyaux d’échappement
Un échappement bruyant attire l’attention, mais 500 km plus tard, vous n’entendrez plus rien. Étant donné que vous comptez parcourir de longues distances, votre choix devrait se porter sur des systèmes d’échappement moins bruyants. Vous vous éviterez de nombreux maux de tête. Bien sûr, vous pouvez aussi utiliser un système d’échappement à valve qui vous permet d’ajuster le volume de votre moto. De cette manière, vous pouvez impressionner vos amis avec le son de votre échappement et puis le rendre moins bruyant avant que vous ne preniez la route.

10 conseils pour les amateurs de motos GT

  1. Choisissez la bonne moto
    Une moto avec un style d’enfer n’est pas forcément le meilleur choix pour voyager. Pour une conduite confortable et sans embûche, vous aurez besoin d’une moto qui tiendra la route.

  2. Voyagez léger
    Faites une liste des objets dont vous avez essentiellement besoin (trousse de secours, eau, GPS, etc.) avant de partir en voyage.

  3. Portez le bon équipement
    Lorsque vous parcourez de longues distances à bord d’une moto, il est primordial que vous portiez l’équipement adéquat. Un pantalon en Kevlar, des bottes robustes, une veste coupe-vent, un casque homologué et des gants sont essentiels à votre sécurité.

  4. Restez hydraté
    Il est particulièrement important de rester hydrate afin que vous puissiez vous concentrez sur la route. Il s’agit d’un conseil très basique, mais d’une importance capitale.

  5. Prenez des pauses
    Parcourir de longs trajets peut être plus fatigant que vous ne l’imaginez. Ne pas prendre de pauses peut s’avérer à la fois douloureux et dangereux. Connaissez vos limites et celles de votre moto afin de déterminer quand vous avez besoin de vous arrêter. Si vous avez un passager, n’oubliez pas de le prendre en considération.

  6. Gardez un oeil sur vos coordonnées
    Si vous n’avez pas un bon sens de l’orientation, vous pouvez désormais tirer profit des dernières technologies et utilisez un GPS. Si vous souhaitez quelque chose de plus “high-tech”, investissez dans un casque avec Bluetooth pour écouter les instructions données par votre GPS.
    Si vous vous rendez dans des zones rurales avec un mauvais réseau, n’oubliez pas d’emporter une bonne vieille carte routière avec vous. Au moins, cela pourra vous donner une idée de l’endroit où vous vous trouvez. N’hésitez pas à demander votre chemin à des gens du coin si vous êtes perdu.
  1. Prévoyez des intempéries
    Contrairement aux trajets en voiture, les virées à motos sont plus contraignantes en termes d’intempéries. Vous n’êtes jamais à l’abri d’une averse ou d’une montée/chute brutale de la température. Pour cette raison, prévoyez toujours des vêtements adéquats. Nous vous recommandons de porter plusieurs couches.

  2. Pensez à mettre des bouchons
    Rouler sur une autoroute peut s’avérer particulièrement bruyant. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais cela peut nuire à votre ouïe. De plus, le bruit peut engendrer de la fatigue. Dès lors, mettez des bouchons d’oreille lorsque vous partez en voyage.

  3. Mangez assez
    Même si vous ne bougez pas beaucoup sur votre moto, mais cela vous demande cependant beaucoup d’énergie. Pour cette raison, il est important que vous ayez l’énergie nécessaire pour rester concentré. En bref, mangez bien, mais gardez l’estomac léger lorsque vous prenez la route.

  4. Restez motivé
    Le meilleur moment lorsque vous voyagez en moto est quand vous prenez du plaisir à conduire. Si vous vous sentez bien, alors le voyage n’en sera que plus agréable. Si vous êtes fatigué ou frustré, cela pourrait ruiner votre voyage.
    En d’autres mots, restez positif, quelles que soient les circonstances.